• Accueil
  • »
  • Actualités
  • »
  • Une coopération décentralisé avec le gouvernement de Sfax (Tunisie)
  • »
Imprimer

Une coopération décentralisé avec le gouvernement de Sfax (Tunisie)

► Objet de la convention 

Cette coopération historique entre la ville de Sfax et la ville de Grenoble existe depuis plus de 40 ans. Dans le cadre d'une assistance technique pour la mise en place d'une autorité régionale organisatrice des transports terrestres (AROTT) à Sfax menée par l'association CODATU, les autorités tunisiennes et le SMTC ont exprimé la volonté de mettre en place cette coopération décentralisée.

Sfax est une ville très dynamique et beaucoup de projets sont en cours dans le secteur du transport urbain ; la plupart sont portés par les instances locales et nationales, mais la societé civile est aussi très active à Sfax et des initatives dans le domaine de la mobilité sont lancées par l'association pour le développement soutenable et solidaire de Sfax. 

Avec ce projet de coopération décentralisée, les deux agglomérations souhaitent se focaliser sur la mobilité des personnes sur un périmétre plus large que la seule ville centre, afin d'accompagner la mise en place d'une mobilité urbaine soutenable et d'une ville plus inclusive. Cet accompagnement se concrétisera par des actions de renforcement des capacités et du transfert de compétences techniques. 

 

►Les parties prenantes de la convention 

L'association CODATU, travaille depuis bientot 40 ans dans la coopération en matière de mobilité urbaine et transport avec les pays de sud de la Méditerranée. Son lien avec les autorités sfaxiennes depuis plus de 3ans permets une mise en oeuvre exemplaire des actions à mener. L'association assure la suivi et la gestion de la coopération et réalisera également les rapports de cette coopération. 

Le SMTC, accompagne le projet dans le renforcement des capacités afin de créer localement les compétences nécessaires au développement et à la mise en place de système de transport urbain afin de réduire progressivement la dépendance de l'expertise étrangère. La volonté du SMTC est donc de mettre en place une coopération durable capable d'enrichir les partenaires mutuellement. 

Retour en haut de page Imprimer la page