• Accueil
  • »
  • Actualités
  • »
  • TAG & car, lancement de l'expérimentation dans le sud grenoblois
  • »
Imprimer

TAG & car, lancement de l'expérimentation dans le sud grenoblois

Le covoiturage, ce n’est pas que pour les longues distances. Le SMTC et la SEMITAG ont lancé un nouveau dispositif dans le sud de l’agglomération pour compléter l’offre de bus. Baptisé Tag&Car, ce nouveau service propose du covoiturage entre les communes de Vizille, Brié-et-Angonnes et Eybens, en complément de la ligne Flexo 65.
« Le principe est simple : c’est de l’autostop organisé », indique Yann Mongaburu, président du SMTC. Pour devenir conducteur ou passager, il faut d’abord s’inscrire sur Internet (www.tag-car.fr) puis télécharger l’application Tag&Car disponible sur Androïd et IOS. Il faut ensuite renseigner ses coordonnées, ainsi que ses habitudes de déplacements (points de départ et d’arrivée, jour et horaires de déplacement, etc.).

Un territoire saturé.

Solenn Eymard habite Grenoble et travaille à Vizille. Tous les jours, elle prend sa voiture pour parcourir la vingtaine de kilomètres qui sépare les deux villes. Habituée au covoiturage pour les longues distances, elle s’est inscrite sur le site Tag&Car pour ses trajets du quotidien. « Cela permet d’avoir un plus large éventail d’horaires de départ, explique-t-elle. Les cars, c’est bien mais ce n’est pas assez flexible. C’est plus long aussi. Le covoiturage permet d’avoir un nombre d’horaires plus important. En plus, c’est un service qui permet d’être rémunéré ».
Les conducteurs sont en effet indemnisés en fonction des trajets réalisés et du nombre de passagers transportés. Autrement dit, plus ce nombre est important, plus l’indemnisation est intéressante. Par exemple, un conducteur « covoiturant » un passager du lundi au vendredi, matin et soir, sur un parcours de 10 km peut gagner jusqu’à 60 euros par mois. Pour les passagers abonnés à la TAG, le service est gratuit. Les autres peuvent utiliser l’appli pour acheter un voyage (1,60 euro).
Ce nouveau service, développé en partenariat avec Transdev et la start-up grenobloise La Roue Verte, permet de compléter l’offre de transport en commun déjà en place, et à répondre aux besoins de déplacement des 35 000 habitants de ce territoire. Elle vise aussi à améliorer les conditions de circulation dans cette zone. Chaque jour, plus de 5000 véhicules circulent entre Vizille et Eybens.
Les conducteurs et passagers entrent en contact grâce à leurs applications. Les passagers font une demande de réservation et reçoivent une notification lorsque celle-ci est acceptée. Pour retrouver le conducteur, rien de plus simple : rendez-vous au point d’arrêt Tag&Car convenu, qui peut être soit un arrêt de bus de la ligne de bus Flexo 65, soit une place dépose-minute aménagée spécialement pour le covoiturage.
TAG & car, lancement de l'expérimentation dans le sud grenoblois
Retour en haut de page Imprimer la page