• Accueil
  • »
  • Notre histoire depuis 1973
  • »
Imprimer

Notre histoire depuis 1973

Un peu d'histoire ...

Depuis 1973, le SMTC a œuvré avec succès au développement des transports en commun dans l’agglomération grenobloise. Une action qui a su profiter aussi bien aux voyageurs qu’à la ville tout entière.

À l’initiative du Conseil général de l’Isère et du SIPEARG, l’ancêtre de La Métro, le Syndicat Mixte des Transports en Commun est créé le 9 octobre 1973. Les deux collectivités partagent un même objectif : reprendre, améliorer et assainir la gestion des transports urbains confiée jusqu’ici à la SGTE (Société Grenobloise de Transports et d’Entreprises).  Première innovation : le SMTC compte comme seule ressource propre le versement transport, une taxe sur la masse salariale des entreprises de plus de 9 salariés.

Le 9 juillet 1983, le SMTC vote la décision d’une 1ère ligne de tramway reliant Fontaine – La Poya à Grenoble – Grand’Place. Le 5 septembre 1987, après 3 ans de travaux, c’est désormais l’heure de l’inauguration ! Plus de 100 000 Grenoblois se retrouvent dans la rue pour fêter l’événement (voir photo ci-dessous). Le premier d’une longue série !

Un réseau qui grandit avec vous !

En 1973, le réseau urbain grenoblois affichait 17 millions de voyages par an. 
40 ans plus tard, près de 77 millions ont emprunté le réseau TAG.

Évolution du nombre de voyageurs - réseau TAG

Huit têtes pour une institution !

Le SMTC a bénéficié d'une remarquable stabilité au cours de ces 40 dernières années avec seulement 6 présidents qui ont tous oeuvré au développement des transports en commun entre 1973 et 2013 :

- Louis Maisonnat (1973 - 1977)

- Gilbert Biessy (1977 - 1985 / 1995 - 2001)

- Charles Descours (1985 - 1995)

- Claude Bertrand (2001 - 2008)

- Marc Baïetto (2008 - 2010)

- Michel Issindou (2010 - 2014)

- Yannick Ollivier (20/01/2014 - 5/06/2014)

- Yann Mongaburu (2014 - ...)

Une métamorphose continue du paysage urbain

À travers ses projets structurants, le SMTC a très largement participé à la construction de notre agglomération, en faisant la part belle aux choix architecturaux, aux modes doux, aux espaces verts… en un mot, en adoptant une approche moderne de la ville !

PLACE FÉLIX-POULAT

Avant l'arrivée de la ligne A, la place Félix-Poulat était envahie par les voitures et les bus. Avec l'apparition du tramway, elle devient un lieu de vie plus convivial et attractif.

AVANT

APRÈS

GRANDS BOULEVARDS

Prévue pour le 28 mai 2014 sur les communes de Grenoble et Saint-Martin-le-Vinoux, l'arrivée de la ligne E va permettre aux Grands boulevards grenoblois de passer du "tout-béton" au tramway et son ruban de pelouse.

AVANT

APRÉS

LE SMTC, BÂTISSEUR... ET DÉMOLISSEUR !

En 40 ans, le SMTC aura construit, élargi ou détruit pas moins de 7 ponts ! 

LA TRONCHE - 1990
Pont de la Tronche

PORTE DE FRANCE - 2013

DES CHOIX AMBITIEUX

L'arrivée de chaque ligne du tramway a été l'occasion de réaménager les secteurs traversés.

STATION GRAND'PLACE - 1987

DÉPOT DE GIÈRES (2007), avec l'arrivée du Tram3

UN RÉSEAU TOUJOURS EN PHASE AVEC SON ÉPOQUE

Depuis 1973, le SMTC a innové en permanence afin de d'offrir aux habitants de l'agglomération grenobloise un réseau toujours confortable, moderne, adapté à tous et interconnecté.

Number One de l’accessibilité

Véritable ADN du SMTC, l’accessibilité pour tous a été depuis les origines au cœur du réseau TAG.

Avec l’arrivée de la ligne A, en 1987, le SMTC frappait un grand coup en inaugurant le 1er tramway à plancher bas (voir photo ci-contre).

Fruit d’une concertation permanente avec les associations de personnes handicapés et le constructeur Alsthom (avec un H à l’époque !), le tramway grenoblois permet l’accès de plain-pied depuis les quais.

Finies, les 2 petites marches, obstacles infranchissables pour les fauteuils roulants mais également les poussettes ou les personnes âgées.

En 1979, est créé le service PMR, avec un transport en minibus dédié aux personnes à mobilité réduite qui, du fait de leur handicap, ne peuvent pas emprunter le réseau TAG. Conclusion logique, le SMTC déclarait en 2010 son réseau 100% accessible ! Là encore, une première mondiale.

À la pointe du design…

Depuis les bus Heuliez des années 70 au matériel roulant hyper moderne d’aujourd’hui, le réseau TAG a su faire évoluer son réseau en fonction des standards esthétiques de chaque époque.

En 1985, le TFS, pour Tramway Français Standard, arrive à Grenoble. Son look, confié au designer belge Philippe Neerman, a fait l'objet de plus de 300 esquisses. 

L'apparition des Citadis date du Tram3, en 2005. Un design remarqué avec une livrée extérieure sobre et élégante, un intérieur moderne et des sièges multicolores reconnus pour leur confort.

L’arrivée de la ligne E en 2014 sur les communes de Grenoble et Saint-Martin-le-Vinoux nécessite la mise en circulation de 14 rames de tramway supplémentaires. Le SMTC a privilégié la rénovation et l’amélioration de 14 rames TFS à l’achat de nouveaux matériels roulantsPlus qu'un nouveau look, c'est une véritable seconde jeunesse ! Le nouveau tramway qui circulera sur le tracé de la Ligne E va bénéficier d'un nouveau design plus contemporain, à l'extérieur comme à l'intérieur, et sera équipé d'aménagements plus modernes, répondant aux normes actuelles (système de vidéosurveillance, meilleure optimisation de l'espace, barres de maintien plus ergonomiques...).

AVANT 1973 - le bus Heuliez

1985 - le TFS (Tramway Français Standard)

2005 - les Citadis

2014 - le TFS relooké

 

Retour en haut de page Imprimer la page