Imprimer

Logistique Urbaine

Une logistique urbaine durable

Afin de favoriser l'efficacité du système transport logistique et d'améliorer la qualité de l'air, Grenoble-Alpes Métropole et le SMTC proposent un plan d’actions ambitieux en faveur d’une logistique urbaine durable dans la métropole grenobloise.

 

Qu’est-ce que la logistique urbaine ?

La logistique urbaine concerne l’ensemble des marchandises qui entrent, sortent ou circulent dans la métropole :

  • 50 % des flux correspondent aux marchandises transportées par des particuliers dans le cadre de leurs achats,
  • 40 % sont ceux issus du transport de marchandises des entreprises du secteur privé (industrie, commerce, tertiaire…),
  • 10 % concernent les chantiers, la collecte des déchets, les services postaux, les déménagements…

 

Sa mise en place permet de répondre à 3 grands enjeux : 

  • Santé : participer à l’amélioration de la qualité de l’air et à la réduction du bruit en optimisant les tournées et en s’équipant de véhicules moins polluants.
  • Dynamisme économique : favoriser l’efficacité du système transport logistique au service de la performance de l’économie grenobloise.
  • Aménagement : dans un contexte de foncier rare et de congestion, l’optimisation de l’implantation des activités logistiques et des flux est essentielle.

De grands enjeux autour de la logistique urbaine :

  • Santé : participer à l'amélioration de la qualité de l'air et à la réduction du bruit en optimisant les tournées et en s'équipant de véhicules moins polluants
  • Dynamisme économique : favoriser l'efficacité du système transport logistique au service de la performance de l'économie grenobloise
  • Aménagement : dans un contexte de foncier rare et de congestion, l'optimisation de l'implantation des activités logistiques et des flux est essentielle.

Un plan d'actions en faveur d'une logistique urbaine durable

Le 29 janvier 2015, une vingtaine de partenaires a signé le plan d'actions en faveur d'une logistique urbaine durable dans la métropole grenobloise. En 2013 et 2014, Grenoble-Alpes Métropole et le SMTC ont organisé une démarche de coproduction avec une centaine d’acteurs privés et publics concernés par les activités logistiques.

Ce plan d’actions comprend 16 actions pour optimiser les flux de marchandises au sein de la métropole grenobloise : évolution de la réglementation des livraisons, amélioration de la desserte du centre-ville via un Centre de Distribution Urbaine (CDU), optimisation du fonctionnement des aires de livraison, création d’outils d’observation, ...

Le 29 janvier 2015, une vingtaine de partenaires a signé le plan d’actions en faveur d’une logistique urbaine durable dans la métropole grenobloise 

Téléchargez le plan d'actions logistique en cliquant ici.

 

Deux Centre de Distribution Urbaine (CDU) pour la métropole

 

Un CDU permet de capter le fret actuellement distribué de façon isolée et de le  redistribuer de manière optimisée vers les points de livraison à l’aide de véhicules adaptés au milieu urbain et plus respectueux de l’environnement.

Afin de limiter le nombre de livraisons vers le centre-ville de Grenoble et d’agir ainsi sur la fluidité de la circulation et la qualité de l’air, deux centres de distribution urbaine (CDU), complémentaires l’un de l’autre, sont en train d’être créés pour réceptionner les marchandises provenant de différents transporteurs, les regrouper par destinataire, puis les livrer en utilisant des véhicules mieux adaptés à l’environnement urbain et plus éco-responsables (au Gaz Naturel pour Véhicules ou électriques, vélos…). Les CDU proposeront également différents services, comme par exemple récupérer des marchandises chez des commerçants pour les livrer au domicile de leurs clients.

Le premier CDU est en phase d’expérimentation depuis février par le MIN (Marché d’Intérêt National), avec le soutien de la Métropole. Ce CDU concerne les produits alimentaires et permet de mutualiser les livraisons de marchandises à destination des restaurateurs et traiteurs.

Le second CDU va être plus généraliste et sera à destination de tous les commerçants. Ce CDU a fait l’objet d’un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé par Grenoble-Alpes Métropole et le SMTC. Une procédure innovante qui permet de s’appuyer sur les initiatives des professionnels du transport pour la création et la mise en œuvre de ce CDU. Le choix du consortium a été validé lors du conseil métropolitain du 1er juillet et du comité syndical du SMTC le 7 juillet 2016. Le consortium E.V.O.L (Espaces de Valorisation et d’Optimisation Logistiques)[1], piloté par le Groupe La Poste a été retenu pour assurer cette prestation. Ce CDU se situera à Noyarey et sera fonctionnel à l’automne 2016. 

[1] Le consortium est composé du Groupe La Poste, CityLogistics (opérateur d’un CDU à Lyon), Fret’Vite (transporteur local et régional), Vélocité (Coursier a vélos), Job@vélo (Bureau d’étude sur les activités à vélo et notamment la logistique inverse).

 

La nouvelle réglementation du transport de marchandises dans la métropole

Une “Zone à circulation restreinte” (ZCR) pour les véhicules de transport de marchandises

Dans notre métropole, les allées et venues des véhicules de transport de marchandises représentent 24% de l’ensemble des km parcourus par tous les véhicules. Mais aussi 36% des particules fines émises. Pour encourager l’utilisation de véhicules moins polluants, la Métropole et le SMTC mettent en place, dès le 1er janvier 2017, une “ZCR” pour les véhicules de transport de marchandises.

À compter de cette date, les véhicules de transport de marchandises les plus polluants ne pourront plus accéder au “centre-ville élargi” de Grenoble (le secteur "38 000," au nord des grands boulevards, qui concentre un quart des livraisons de tout le territoire), du lundi au vendredi de 6h à 19h.

 

Cette réglementation, qui utilise le dispositif des Certificats Qualité de l'Air (CQA), s’applique aux véhicules utilitaires légers (VUL) mis en circulation avant le 30/09/1997 et aux poids-lourds (PL) mis en circulation avant le 30/09/2001, soit environ 2% des VUL et 5% des PL. De nouveaux panneaux réglementaires seront installés dans toutes les voies d’entrée du secteur.

À noter : les pouvoirs publics ont décidé de laisser un temps supplémentaire à certains acteurs comme les commerçants non sédentaires exerçant sur les marchés de la ville de Grenoble, les véhicules de vente ambulante habilités par la Métropole et les Véhicules Automoteurs Spécialisés (VASP). Des types de flux font l'objet d'une dérogation pérenne, comme les convois exceptionnels ou encore les véhicules d’intérêt général. Pour en savoir plus, téléchargez la liste des dérogations.

D’ici 2020,  la réglementation va évoluer progressivement sur un périmètre élargi afin d’assurer une plus forte diminution de la pollution.

Une concertation sera menée sur les modalités de la démarche et sur les mesures d’accompagnement apportées par la Métropole grenobloise auprès des acteurs du transport de marchandises.

> Téléchargez :

 

La réglementation des aires de livraison

À partir de janvier 2017, la réglementation sur l’utilisation des aires de livraison a évolué à Grenoble. La durée d’arrêt sur les aires de livraison pour le chargement ou le déchargement de marchandises est désormais contrôlée par un disque et limitée à 20 minutes.

Le dispositif de disque de livraison vise à :

  • Rendre les aires de livraisons plus disponibles
  • Faciliter l’activité des professionnels du transport de marchandises
  • Sécuriser et améliorer les conditions de déplacement et de circulation  
  • Favoriser l’activité économique en dynamisant le commerce de proximité

     

À qui s’adresse-t-il ?

Le disque de livraison s’adresse aux transporteurs professionnels effectuant une livraison et / ou un enlèvement de marchandises ainsi qu’aux entreprises livrant et / ou enlevant de manière ponctuelle des marchandises dans le cadre de leur activité. Les particuliers peuvent utiliser les aires de livraison pour effectuer occasionnellement un transfert de marchandises en utilisant un disque bleu.

Où se le procurer gratuitement ?

  • Pour les professionnels du transport de marchandises :
    • Chambre professionnelle des transports routiers
    • TLF Sud-Est
  • Pour les artisans et les commerçants (immatriculés au registre du commerce ou au répertoire des métiers) :
    • Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble
    • Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Isère
    • Label Ville, association des Unions commerciales de Grenoble

 

> Téléchargez :

 

 

 

 

Retour en haut de page Imprimer la page