• Accueil
  • »
  • Le PDU horizon 2030
  • »
Imprimer

Le PDU horizon 2030

PDU Horizon 2030 : CONCEVOIR LA MOBILITÉ DE DEMAIN

 

Le plan de déplacement urbain (PDU) est un document de planification qui traite de l’organisation des déplacements à court et moyen terme. À ce titre, il ne concerne pas uniquement les transports en commun mais bien l’ensemble des modes de déplacements tels que le vélo, la marche à pied, la voiture, la moto ou encore le train.

Le PDU est élaboré par le SMTC à l'échelle des 49 communes de la métropole. Il doit viser un équilibre entre les besoins de mobilité et d'accessibilité, la protection de l'environnement et de la santé, et le renforcement de la cohésion sociale et urbaine. Il doit anticiper les évolutions de toutes les pratiques de déplacements et programmer les actions à mettre en oeuvre en matière de mobilité, en définissant leur calendrier de réalisation, leur financement, les acteurs à mobiliser.

L'élaboration d'un PDU nécessite une coordination entre tous les acteurs concernés pour élaborer un projet d'offre de mobilité, aménagement du territoire et développement polycentrique de la Métropole, en lien avec les territoires voisins. Elle est assurée en lien étroit avec celle du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUI) de la Métropole

PDU horizon 2030 : un PDU de services

 

Quelques chifffres ...

1,8 millions de déplacements/jour

50% de ces déplacements se font en voiture

1,06 personnes/voiture en moyenne

23% des habitants de la Métropole n’ont pas de voiture

99% des habitants sont desservis par le réseau TAG

Grenoble 2e ville de France pour l’utilisation du vélo dans les déplacements domicile-travail

6500 Métrovélos en location

Les transports représentent 18% de la consommation d’énergie et 24% des émissions de gaz à effet de serre enregistrées sur le territoire de la Métropole. Ils génèrent plus de 60% des émissions d’oxydes d’azote et plus de 20% des émissions de particules fines

 

Les enjeux majeurs du nouveau PDU, dont l’élaboration a été décidée par délibération du 6 octobre 2016, sont la transition énergétique, la santé des habitants, la réduction du coût global des déplacements, la structuration équitable de l’offre de mobilité, le respect de la diversité des pratiques ainsi que le renforcement de la multimodalité.

Selon les territoires, les usages et pratiques diffèrent. Le PDU étudie l’ensemble des pratiques et besoins des usagers en développant des actions ciblées selon les territoires, les populations, les contraintes de chacun, les temporalités… Ainsi c’est un schéma global de mobilité tous modes qui se dessine à l’échelle de la métropole : plan piéton et cyclable, réseau maillé de transports en commun (train, tramway, bus, cars, transport à la demande…), politique de stationnement, organisation du transport de marchandises et des livraisons,… Le nouveau PDU sera particulièrement orienté « services à la mobilité », en prévoyant notamment :

  • d’améliorer l’accès à une information multimodale claire, lisible, performante et en temps réel
  • d’identifier des leviers pour réduire les besoins de déplacements et faciliter l’intermodalité ?
  • de soutenir et d’accompagner les nouvelles pratiques et en particulier l’évolution de l’usage des voitures (covoiturage, autostop, autopartage, véhicules autonomes…)
  • d’imaginer des services innovants en synergie avec les acteurs privés et les habitants.

 

Les instances consultées pour l’élaboration du PDU

 

Mêler expertise et concertation, c’est la démarche entreprise par le SMTC dans l’élaboration du Plan de Déplacements Urbains (PDU). Les projets impactant directement le quotidien des usagers ne peuvent se passer d’échanges, de discussions, de débats réunissant les citoyens et les différentes autorités organisatrices de déplacement.

C’est pourquoi le PDU laisse une place à l’écoute des habitants, des professionnels, des acteurs et partenaires institutionnels pour recueillir les avis et les faire participer activement à sa démarche d’élaboration. 

Tout au long de l’élaboration du PDU, plusieurs dispositifs de concertation sont mises en place avec les habitants, les associations, les acteurs économiques et sociaux, les partenaires institutionnels, afin de co-construire ensemble le futur PDU de la métropole grenobloise : des séminaires d’élus, les comités de déplacements dans les quatre grands territoires de la Métropole (nord-est, nord-ouest, sud, grand sud), le panel citoyen, l’atelier des acteurs économiques et sociaux et les ateliers thématiques partenariaux.

Au travers des différents ateliers, plusieurs problématiques sont ressorties, auquel le PDU devra apporter des réponses :

  • Comment faciliter un nouvel usage des voitures ? Via le covoiturage, l’autopartage, l’autostop organisé …
  • Comment faciliter l’intermodalité et notamment l’articulation voiture + TC, voiture + vélo, vélo+ TC, parking + marche … ?
  • Comment inciter à la pratique de la marche et du vélo ?
  • Comment mieux partager l’espace public entre tous les usages ?
  • Comment assurer la desserte des centralités de la Métropole en lien avec l’articulation urbanisme-transport ?
Retour en haut de page Imprimer la page