• Accueil
  • »
  • Le chantier de la ligne E en résumé
  • »
Imprimer

Le chantier de la ligne E en résumé

Retour sur le chantier de construction de la ligne E !

UNE LIGNE, DEUX ENJEUX

 

La ligne E s’inscrit dans une volonté politique du SMTC et ses partenaires de mettre en œuvre un développement urbain durable à l’échelle de la région urbaine grenobloise. Sa réalisation répond à deux enjeux essentiels : améliorer l’accès à l’agglomération grenobloise depuis la branche Nord-Ouest et favoriser une meilleure articulation entre les transports en commun et l’urbanisation des secteurs desservis.

Urbanisme Ligne EAméliorer l’accès au centre-ville par le nord-ouest de l’agglomération

Selon les estimations au début du projet, près de 45 000 voyageurs devraient emprunter chaque jour la ligne E dans un secteur où la circulation automobile atteint son point de saturation. Plus de 106 000 véhicules empruntent chaque jour, dans les deux sens, la RN 481, la RD 1075 au niveau de Saint-Égrève et la RD 1532 entre Sassenage et Noyarey. Conséquence directe : une retenue moyenne de 14km entre le péage de Voreppe et l'échangeur du Rondeau, et 1,4km au niveau de la Porte de France.

Fort de ce constat, le SMTC a choisi, en concertation avec les communes concernées, d'offrir une alternative efficace avec la réalisation d'une ligne de tramway permettant des déplacements rapides et sécurisés. La ligne E était d’autant plus nécessaire que l’essentiel des déplacements en lien avec les 3 communes (Fontanil-Cornillon, Saint-Égrève et Saint-Martin-le-Vinoux) a lieu avec le reste de l’agglomération, à hauteur de 83%.

Lier urbanisme et transport

Le SMTC a souhaité aller plus loin en dépassant le seul cadre de la mobilité par l’élaboration de nouvelles zones de vie autour de la ligne E. En effet elle est la première ligne réalisée selon les principes de la charte Urbanisme et Transport, fruit d’une concertation entre tous les acteurs concernés par ce chantier. Il s’agit d’une démarche innovante puisqu’elle lie développement du transport et développement urbain. Pour tenir ce cap, la charte Urbanisme et Transport, document de principes, est déclinée à travers un document opérationnel : le Contrat d’axe.

Une ville autour du tram

Objectif : organiser l’espace et créer plus de 6 000 logements à l’horizon 2020.

Les secteurs traversés par la ligne E offrent de fortes potentialités de développement en termes d’habitat et d’activités, aussi, de grandes ambitions ce sont dégagées dans le cadre d’un processus original de travail avec les communes desservies. Après un long travail de concertation, elles ont été traduites en grandes orientations :

  • Un projet d’axe requalifiant l’espace public de la RD 1 075 et générant de nouvelles formes urbaines.
  • Un projet urbain qui s’appuie sur l’armature urbaine existante et conforte les micropolarités de services qui la caractérisent.
  • Une prise en compte des besoins de desserte des zones économiques actuelles et futures.
  • Un projet lié aux loisirs qui conforte la place du végétal, de l’eau et de la montagne dans la vie quotidienne des citadins et valorise le fort potentiel naturel et paysager du territoire à l’échelle de l’agglomération.
  • Un territoire d’interface entre périurbain et urbain, entre montagnes et vallée : une occasion de repenser la complémentarité des dessertes.

 

DES TRAVAUX TITANESQUES... MAIS ORGANISÉS

1) Les déviations de réseaux souterrains

Automne 2011 : cette première phase a consisté à dévier les différents réseaux souterrains (eau, gaz, électricité, téléphone...). Il s’agissait de les déplacer en compatibilité avec le projet tramway, afin de permettre leur accès après la mise en service de la ligne E.

Déviation de réseaux Fontanil

2) L'élargissement du pont de la Porte de France

Automne 2011 – Automne 2013 : principal ouvrage du tracé de la ligne E, le pont a été élargi d'environ 11 mètres, côté aval, afin d'accueillir la plateforme du tramway ainsi que les cheminements cycles et piétons. De nouvelles poutres métalliques et dalles béton ont été posées.

Pont de l'Isère

3) Les travaux de voirie et de plateforme

Au printemps 2012 : les travaux de voirie et de plateforme démarrent et permettent la réalisation des voiries définitives, des trottoirs, des pistes cyclables ainsi que de la plateforme de béton où circulera le tramway. Les premiers rails fontt leur apparition dans certains secteurs.

Travaux de plateforme

4) La mise en place des équipements

Durant cette phase, l’ensemble des émergences ont été mises en place le long de la ligne de tramway : poteaux de lignes aériennes permettant l’alimentation électrique du tramway, signalisation lumineuse, éclairage public, mobilier de station et les espaces verts...

équipement ligne E nuit

5) Les essais

Une phase d’essais est nécessaire avant la mise en service du tramway, afin de s’assurer de son bon fonctionnement (alimentation électrique, ...) et d’affiner les horaires de passage. Cette phase consiste en plusieurs « marches à blanc », avec circulation de tramways à vide.

Tram Essai

 

LA MAIN VERTE

La construction d’un tramway, ce n’est pas seulement une plateforme et des rails : la mise en circulation de la Ligne E s’est accompagnée d’une importante végétalisation aux abords du moyen de transport. Joindre l'utile et l'agréable, c'est possible !

gazon ligne EDe Fontanil-Cornillon à Grenoble : 11,5 km de gazon en ruban

L'immense majorité de la plateforme de tramway est végétalisée avec un gazon rustique économe en eau. La variété de pelouse choisie est adaptée aux exigences du tramway puisque son épaisseur est réduite et sa pousse est lente pour des tontes plus espacées. Elle bénéficie également d’une bonne résistance à la sécheresse, au piétinement et à la maladie. Sa mise en place est simplifiée car elle est cultivée en plaques pouvant être roulées.

 

 

UNE COORDINATION MAÎTRISÉE

La maîtrise d’œuvre désigne l’entité en charge de la conduite opérationnelle des travaux. Pour le chantier de la ligne E, le SMTC a confié cette mission à un groupement d'entreprises : e-tram.

Logo Egis rail Ingérop

Maîtrise d’oeuvre : groupement E-tram

Le groupement e-tram est constitué de 3 bureaux d’études spécialisés :

  • Egis rail, mandataire du groupement de maîtrise d'oeuvre, pour la réalisation des systèmes tramway,
  • Ingerop pour la réalisation des infrasctuctures (plateforme tramway et voies ferrées), les déviations de réseaux, les voiries et les ouvrages d'art,
  • le cabinet Gauthier-Conquet pour les aspects architecturaux, de paysage et d'ambiance.

Le maître d’œuvre a en charge les études techniques, les plans, la consultation des entreprises qui réaliseront les travaux, et enfin la coordination de tous les acteurs au quotidien.

logo présentsUne sécurité garantie

Un chantier tel que celui de la ligne E nécessite l'intervention simultanée de plusieurs entreprises sur un même secteur. Il est donc important d’organiser leurs interventions pour assurer la sécurité et la protection de la santé de tous, personnels et grand public. C’est la mission des Coordonnateurs Sécurité Protection Santé (CSPS), désignés par le maître d'ouvrage. 

 

 

 

 

Sur la chantier de la ligne E, cette mission a été confiée à la société PRESENTS, chargée :

  • de l'accueil des entreprises sur le chantier et coordination ensuite de la sécurité des interfaces entre celles-ci.
  • des solutions en matière de prévention des risques.
  • d'informer sur les anomalies constatées sur le chantier.

 

 

UN TRAVAIL D’ÉQUIPE

 

Près de 100 entreprises sont intervenue sur le chantier de la ligne E, avec 500 professionnels en simultané au plus fort des travaux.

  • Groupement EUROVIA Alpes/ETF : Travaux de croisement ligne E et lignes A/B à Alsace-Lorraine
  • Groupement SCREG Sud-Est/SEB/SOBECA : Travaux préparatoires : Lot 1 Grenoble
  • Groupement SCREG Sud-Est/SEB/SOBECA  : Travaux préparatoires : Lot 2 Saint-Martin-le-Vinoux & Secteur A48
  • Groupement EUROVIA Alpes/CITEOS EEE/CARRET VETTIER : Travaux préparatoires : Lot 3 Saint-Égrève & Fontanil-Cornillon
  • Groupement MOULIN TP/BIASINI : Travaux petit génie civil et terrassements : Lot 1 Saint-Martin-le-Vinoux
  • RAZEL : Travaux petit génie civil et terrassements : Lot 2 communes de Saint-Égrève et Fontanil-Cornillon
  • Groupement ISS – SPORTS ET PAYSAGES : Travaux clôtures et haies végétales : Lot 1 Saint-Martin-le-Vinoux
  • Groupement EVD – LAQUET : Travaux clôtures et haies végétales : Lot 2 communes de Saint-Égrève et Fontanil-Cornillon
  • DSD Démolition : Travaux de démolition / déconstruction : Lot 1 Saint-Martin-le-Vinoux
  • PELISSARD : Travaux de démolition / déconstruction : Lot 2 communes de Saint-Égrève et Fontanil-Cornillon
  • PERRIER TP : Travaux de démolition / déconstruction : Lot 3 bâtiment de l’Horloge Saint-Martin-le-Vinoux
  • Groupement CAMPENON BERNARD RÉGIONS / BOTTE FONDATIONS : Travaux sur mur de soutènement des voies RFF à Saint-Martin-le-Vinoux
  • BERTOULY TP : Travaux d’assainissement de surface : Lot 1 communes de Saint-Martin-le-Vinoux et Saint-Égrève
  • Groupement SPIE BATIGNOLLES PETAVIT/MIDALI/GAUTHEY/CARRON : Travaux d’assainissement de surface : Lot 2 communes de Saint-Égrève et Fontanil-Cornillon
  • MOULIN TP : Travaux ouvrage d’art à Fiancey/Bretelle Pique-Pierre
  • Groupement DEMATHIEU & BARD/ACCMA : travaux d’ouvrage Porte de France
  • Groupement MOULIN TP / HEAVEN CLIMBER GC & PVR : travaux murs soutènement Vence / Pinéa Bonnet
  • MOULIN TP : Travaux ouvrage Rif Tronchard / Malfanjouze / Lanfrey
  • Groupement GUINTOLI / SIORAT / EHPT / BIANCE / RAZEL : Travaux de voirie et plateforme Secteur 1 commune de Grenoble
  • Groupement EIFFAGE Rra Isardrôme / GAUTHEY / EIFFAGE Royans travaux : Travaux de voirie et plateforme secteur 2 communes de Saint-Martin-le-Vinoux et Saint-Égrève / Travaux de voirie et plateforme secteur 3 Commune de Saint-Égrève et Fontanil-Cornillon
  • TSO Caténaires : Travaux lignes aériennes de contact (LAC)

 

Retour en haut de page Imprimer la page