Imprimer

Historique

PLUS DE 40 ANS AU SERVICE DE LA MOBILITÉ

> Juillet 2015

Mise en service de la ligne E sur l'intégralité de son tracé.
La ligne E rallie désormais Grenoble - Louise Michel à Fontanil-Cornillon - Palluel.
 

> Juin 2014

Mise en service du premier tronçon de la ligne E.
La ligne E est mise en service sur le tronçon Grenoble, Louise Michel - Saint-Martin-Le-Vinoux, Hôtel de Ville.
 

> 18 mars / 18 avril 2013

Un projet pour la ligne A
Une concertation préalable est lancée dans les communes d'Echirolles et de Pont-de-Claix quant au prolongement de la ligne A.

> Avril 2012

La ligne B s'agrandit
Démarrage des travaux de voirie et d’infrastructure entre l’arrêt CEA et le rond-point de la Résistance, pour le prolongement de la ligne B sur la Presqu'île de Grenoble
.

> Novembre 2011

Premiers travaux de construction de la ligne E
La cinquième ligne de tramway de l'agglomération grenobloise reliera à terme la commune de Fontanil-Cornillon à Grenoble/Louise-Michel
, en passant par Saint-Egrève et Saint-Martin-le-Vinoux.

> 6 octobre 2007

Inauguration de la ligne D
Elle préfigure une ligne de tramway de rocade pour l'agglomération grenobloise.

> 20 mai 2006

Mise en service de la ligne C
Fruit d’une longue période de concertation avec les habitants, puis de 3 ans de chantiers, la ligne C est officiellement mise en service le 20 mai 2006.

> Eté 2003

Nouvelle identité
Le SMTC change d’identité et dévoile son nouveau logo, carré et magenta.
Avec la concertation préalable puis les travaux de Tram3, c’est aussi le début d’une nouvelle ère pour le SMTC qui désormais devient de plus en plus visible pour les habitants de l’agglomération grenobloise.

> 1995 – 1997

Redynamisation du réseau bus
Le réseau tramway étant désormais bien installé, le SMTC lance alors un vaste programme de redynamisation du réseau bus.
Il s’agit d’améliorer l’efficacité et le confort des lignes structurantes (1, 3, 5, 31..) notamment par la mise en place de la priorité aux feux, la création de voies réservées ou encore le renouvellement du matériel roulant.

> 1987 – 1990

Développement du réseau tramway
C’est une période d’intenses activités pour le SMTC qui développe son réseau tramway, avec le prolongement de la ligne A et l’inauguration de la ligne B le 24 novembre 1990.

> 5 septembre 1987

Inauguration de la ligne A
La première ligne de tramway moderne de l’agglomération grenobloise – et la deuxième de France après celle de Nantes inaugurée quelques mois plus tôt – est opérationnelle.
C’est également le premier tramway au monde permettant l’accès direct aux personnes en fauteuil roulant. C’est le résultat d’un travail de longue haleine avec les associations de personnes à mobilité réduite et le constructeur Alstom qui crée pour l’occasion le TFS (Tramway Français Standard) qui va conquérir ensuite l’ensemble des réseaux de transports urbains.

> Fin des années 70 – début des années 80

La bataille du tramway
En lien avec l’ADTC fraîchement créée (Association pour le Développement des Transports en Commun), le SMTC engage dès 1975 une réflexion sur la réalisation d’un nouveau modèle de transports en commun en site propre.
La bataille pour le tramway est loin d’être gagnée, et le SMTC emmène même quatre cents grenoblois à Zurich pour leur faire découvrir les bienfaits du tramway. Ils en reviendront conquis !
À l’issue d’un référendum d’initiative populaire organisé sur Grenoble, le SMTC lance officiellement le 8 juillet 1983 le projet de construction de la première ligne de tramway de l’agglomération grenobloise.

> Janvier 1975

Création de la SEMITAG
Une des 1eres décisions du SMTC est la création en janvier 1975 de la SEMITAG, société d’économie mixte chargée de l’exploitation du réseau de transports urbains du SMTC en lieu et place de la société privée SGTE.
Le capital de la SEMITAG est réparti entre le SMTC, à hauteur de 65 %, et des acteurs du privés.

> Octobre 1973

Naissance du SMTC
Le SMTC est né de la volonté politique des élus du Conseil général de l'Isère et du SIÉPARG (Syndicat Intercommunal d'Études, de Programmation et d'Aménagement de la Région Grenobloise) – ancêtre de la Métro. Syndicat Mixte regroupant des élus de ses deux collectivités mandantes, il aura pour mission de penser et organiser les déplacements à l’échelle du territoire de l’agglomération grenobloise.

Retour en haut de page Imprimer la page