• Accueil
  • »
  • Actualités
  • »
  • Des certificats qualité de l’air pour lutter contre la pollution
  • »
Imprimer

Des certificats qualité de l’air pour lutter contre la pollution

 

Le SMTC et Grenoble-Alpes Métropole, aux côtés de la préfecture de l'Isère et de la Ville de Grenoble, en lien avec les territoires voisins, ont élaborés un protocole permettant de réagir rapidement et efficacement aux pics de pollution dans les périodes les plus critiques.

Ce protocole s'appuie sur les certificats qualité de l'air élaborés par le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie.

Les CQA classent les véhicules en 6 catégories, en fonction de leur motorisation et de leur date de première immatriculation. Basés sur un système de « macarons » de couleur, ils permettent de limiter la circulation des véhicules les plus polluants lors des pics de pollution.

La qualité de l’air, un enjeu sanitaire majeur.

60 % de la population française
 respire un air pollué, et la pollution atmosphérique est responsable de 
42 000 décès prématurés en France 
et diminue l’espérance de vie de 8 mois. Dans la métropole grenobloise, 3
 à 7 % des décès (soit 114 décès par an environ) et 3 à 10 % des nouveaux cas de cancer du poumon sont imputables à cette pollution.

 
Un dispositif global

Les principaux acteurs institutionnels, médiatiques et économiques de notre bassin de vie ont choisi de s’engager fortement pour la qualité de l’air, et plus particulièrement dans la lutte contre les pics de pollution.  Ce dispositif entrera en vigueur le 1er novembre 2016 sur les 49 communes de la métropole grenobloise et sur les accès par autoroute à la métropole grenobloise à partir des péages A48 Voreppe et A 41 Crolles, et pourra faire l'objet d'une verbalisation en période de pic de pollution à partir du 1er janvier 2017.

 

Dans ce contexte, plusieurs actions seront désormais mises en place :

  • Le renforcement et l’amélioration de la surveillance de la qualité de l’air, assurée par Air Rhône-Alpes.

  • Une information anticipée et plus claire afin que chacun puisse modifier ses habitudes : annonce du pic de pollution et des mesures mises en place à partir de 15 h la veille dans les médias locaux, sur les panneaux à messages variables (voies urbaines rapides et communes) et dans les entreprises.

  • Des actions concrètes dès l’apparition du pic de pollution : Limitation de la vitesse, interdiction de circulation en fonction du certificat, incitation tarifaire à l’usage des transports alternatifs à la voiture (bus, tramway, vélo). 


 

Toutes les explications dans cette vidéo :

 
Comment obtenir mon certificat ?

Pour obtenir votre CQA, connectez-vous sur la plateforme www.certificat-air.gouv.fr muni de
 votre certificat d'immatriculation (anciennement carte grise) pour fournir les informations demandées.
 Le coût du certificat est fixé 
à 4,18 € (coût de l’envoi postal inclus). Votre certificat sera ensuite expédié.

Deux documents sont nécessaires pour passer la commande de CQA : la carte grise du véhicule (avec adresse à jour) et la carte bancaire.
Il n’est pas nécessaire de disposer d’une adresse mail personnalisée.

 

Attention : Il n’est en revanche plus possible de se voir remettre 3 tickets Tag en échange de sa facture d’achat du CQA, cette opération s’étant terminée le 30 décembre 2016.

 

Consultez la FAQ qualité de l'air : http://www.metromobilite.fr/pages/PollutionFAQ.html#cqa2

Formulaire de commande par courrier : Disponible ici

 
Le saviez-vous ?

La qualité de notre air est surveillée en permanence grâce à un réseau de stations de mesure. Lorsque la concentration d’au moins un des 4 polluants (dioxyde de soufre, dioxyde d’azote, ozone, particules fines) atteint un seuil critique sur tout ou partie du territoire, un dispositif préfectoral est déclenché : on parle de pic de pollution.

 

 

Telecharger le flyer > ICI

Emission Speciale - Lutte contre la pollution... par telegrenoble

Retour en haut de page Imprimer la page